IBM Performance Management for Power Systems (PM400) n’est plus disponible

PM400 Replacement

Le célèbre système de rapports d’historique d’IBM, Performance Management for Power Systems (également connu sous le nom de PM400), a été mis hors service le 30 septembre 2020.

Qu’est-ce que cela signifie pour tous les clients et fournisseurs de services qui se sont basés sur les données historiques collectées et stockées par le PM400, qui leur a également fourni un moteur de rapports en ligne ?

Tous ceux qui se sont déjà basés sur cette offre ancienne, mais fiable, ne sauront pas quoi dire. Ils ne pourront plus produire des rapports de performance équivalents et les données de performances historiques ne seront plus enregistrées.

Si vous avez le sentiment d’être un peu délaissé, ce post vous suggère quelques étapes à suivre.

Qu’est-ce qu’IBM Performance Management for Power Systems ?

Le PM400 utilisait les données IBM i Collection Services, qui sont activées et mises en marche par défaut, et s’exécutent silencieusement et efficacement en arrière-plan avant d’être transmises à un serveur IBM où elles sont hébergées. Les utilisateurs pouvaient alors consulter, interroger et rendre compte de ces données historiques via un navigateur web.

Le PM400 a peu évolué ces derniers temps, et même s’il est encore possible d’accéder à ces données aujourd’hui, on ne sait pas combien de temps elles seront encore disponibles.

Le PM400 était un service entièrement automatisé, tout était réglé et vous n’aviez rien à faire. Son pilotage automatique vous a peut-être fait prendre de mauvaises habitudes. Le moment est venu de réexaminer les indicateurs de performance qui font l’objet de rapports et de déterminer les rapports qui faciliteront votre travail ou permettront à votre entreprise d’améliorer la prise de décision.

Existe-t-il une solution de remplacement d’IBM Performance Management for Power Systems ?

Le fait est que vous devez utiliser un outil tiers pour remplacer le PM400. Cet outil doit pouvoir « parler IBM i » et rassembler les données historiques non standard réparties dans de nombreux fichiers QAPM* hébergés dans QUSRSYS. Peu de possibilités s’offrent donc à vous.

Il est important de bien déterminer l’emplacement de stockage de ces données. Les données du PM400 ont été stockées quelque part sur un serveur IBM, et vous risquez à tout moment de ne plus pouvoir y accéder. Vous ne pouvez plus courir ce risque.

Notre conseil : Performance Navigator

IBM Techline et des centaines de clients, de partenaires commerciaux, de fournisseurs de services et de fournisseurs cloud IBM i s’appuient sur Performance Navigator partout dans le monde pour créer des rapports, déterminer les problèmes, analyser les performances et planifier la capacité.

Grâce à Performance Navigator, vous pouvez produire des rapports similaires à ceux du PM400, et bien d’autres encore, sur l’ensemble de vos Power Systems, à savoir IBM i, AIX, Linux et VIOS. Vous pouvez planifier l’exécution automatique des rapports et générer ces derniers au format JPG ou, pour ceux qui souhaitent traiter les données dans un autre outil, au format CSV.

Sur IBM i, Performance Navigator utilise les mêmes données de services de collecte que PM400. De plus, Performance Navigator ne coûte presque rien, ce qui vous permet de conserver les données sur votre IBM i grâce à un composant de réduction de données intégré très pratique. Ainsi, une année de données équivaut à environ 70 Mo. Cela signifie également que vous avez toujours accès à vos données et que vous pouvez les intégrer dans vos routines standard de sauvegarde et de récupération. Sur d’autres plateformes, Performance Navigator utilise les données NMON.

En dehors des rapports, Performance Navigator peut utiliser les données historiques pour vous aider à identifier les problèmes, analyser l’impact du changement et avoir une idée de votre charge de travail dans différentes configurations, que ce soit pour planifier la capacité sur site ou pour une utilisation des données lors de la migration vers le cloud.

Vous pouvez télécharger Performance Navigator dès aujourd’hui sans aucune contrainte de licence, utiliser le CPU en fonction de graphiques de priorité et d’utilisation du disque, et contrôler chaque jour l’intégrité de vos serveurs.

Quelques remarques sur IBM Navigator for i

IBM Navigator for i ne remplace pas PM400, bien que ces deux systèmes aient certains éléments en commun que vous pouvez utiliser.

Avec IBM Navigator for i, chaque partition gérée et faisant l’objet de rapports doit être traitée individuellement. Si vous souhaitez produire un rapport similaire pour toutes vos partitions logiques, vous devrez parcourir chacune d’elles, vous connecter à IBM Navigator for i et répéter plusieurs fois les mêmes étapes, éventuellement chaque mois ou en fonction de la période mesurée. Il n’est pas possible de générer des rapport d’entreprise. Vous ne pouvez donc pas faire de rapports sur l’ensemble de votre Power System.

Rendez-vous sur http://systemname:2001. Une fois connecté avec votre nom d’utilisateur et votre mot de passe IBM i, vous pourrez consulter des graphiques et, s’ils contiennent des informations détaillées, les analyser. Par exemple, si vous disposez d'un puissant CPU et de ses détails, vous pouvez identifier les tâches en cours d’exécution à tel ou tel moment.

IBM a introduit des fonctionnalités d’historique des graphiques et de données historiques dans l’IBM i 7.3, qui sont désactivées par défaut. Si vous les activez, vous devez indiquer combien de temps vous souhaitez conserver le détail et le résumé des données historiques. IBM Navigator for i comprend également un élément permettant de planifier la capacité. Cependant, si vous l’utilisez, vous êtes redirigé vers un site Web externe d’IBM Workload Estimator.

Vous avez besoin de plus d’informations ?

Regardez notre webinaire enregistré How to Replace IBM PM400, où les experts de la performance de HelpSystems vous expliquent les éléments suivants :

  • Qu’en sera-t-il des données historiques précédemment téléchargées ?
  • Qu’en est-il des données de performance d’aujourd'hui et de demain ?
  • Quelles options s’offrent à vous pour l’avenir ?
  • Comment utiliser les données de performance pour déterminer les problèmes et planifier la capacité ?
  • Comment obtenir les rapports correspondant aux besoins actuels ?

Ce webinaire explique également comment le logiciel Performance Navigator améliore les anciens services de PM400 et permet d’analyser les tendances, d’optimiser les performances du système, d’identifier les anomalies, de fournir des rapports mensuels aux clients ou à la direction, et de faciliter les activités de planification de la capacité.

Remplacez dès aujourd’hui IBM Performance Management for Power Systems (PM400) !

Les données historiques sur les performances de vos serveurs sont une véritable mine d’informations sur l’utilisation réelle au fil du temps. Mais vous devez accéder à ces données et les interpréter pour analyser en profondeur les problèmes de performance ou indiquer les futurs investissements en hardware. Performance Navigator est là pour vous aider !